Voile islamique vs voile médiatique

Publié le par Marieke

Voici un petit article sympa que j'ai trouvé en farfouillant sur le net. Je suis contre et ai toujours été contre l'interdiction du port du voile dans les écoles et les lieux publics. Cet article écrit par des psychologues de l'UCL (Université Catholique de Liège) reprend mes arguments, ou tout du moins une partie, mais nous met aussi en garde sur d'autres choses auxquelles nous, non-psychologues, ne penserions pas. A méditer.

 

http://www.flw.ugent.be/cie/CIE2/foulard8.htm

 

Et voilà un autre texte, tiré d'un autre site, mais de la même source :

 

http://reflexions.ulg.ac.be/cms/c_16089/du-bon-usage-de-la-laicite

 

Voici quelques uns de mes arguments personnels :

 

1. La laïcité ne doit pas donner de privilèges à l'athéisme ou à l'agnosticisme. La laïcité est un droit visant à nous protéger tous, dans nos différences et nos croyances. L'athéisme et l'agnosticisme sont des positions religieuses commes les autres. Imposer l'athéisme et l'agnosticisme, ce n'est pas très différent d'imposer l'islamisme : c'est remettre en questions nos droits les plus fondamentaux.

 

2. Le refus de la différence est une forme de racisme. Etre obligé de cacher sa différence, de rentrer dans le moule de la majorité, n'est pas digne d'un pays de droits et de libertés. Interdire le voile à l'école, c'est contraire à ce que nous enseignons à nos enfants, à savoir la tolérance et le respect de la différence.

 

3. Il ne faut pas confondre l'Islam avec l'islamisme. L'Islam n'est pas plus dangereux qu'une autre religion, et les musulmans ne cherchent pas davantage que les autres à convertir leur entourage (Notez qu'il n'y a pas un Islam, mais des Islams : La culture islamique est très différente en Mauritanie, en Inde, en Serbie et en Afganistan ! Ce serait comme comparer un chrétien de France avec un chrétien du Chili et un chrétien du Cameroun : ils très différents.). L'islamisme, comme tous les extrêmismes en -isme, met au contraireles libertés individuelles de chacun, et des musulmans aussi, en danger. Heureusement, cet islamisme est une construction fantasmée plus que réelle : une justification notamment de quelques guerres injustifiables menées par les USA. Toutes les religions ont leurs extrêmismes. Tous les courants de pensée, d'une manière générale. Les combattre, c'est leur donner une importance qu'ils n'ont pas toujours. L'Islam ne doit donc pas nous faire peur. Quant à l'islamisme, ce n'est à mon avis qu'une marionnette de chiffons brandie par nos politiciens pour nous effrayer.

 

4. Le port du voile ne signifie pas la soumission de la femme. Le voile est porteur d'une symbolique forte et complexe, indépendante d'une idée directe de soumission. Toutes les femmes musulmanes ne sont pas soumises, et le Coran leur accorde même plus de droits que la Bible. Le statut de la femme musulmane relève donc davantage, à mon avis, d'un problème de société que d'une question religieuse.

 

5. Le voile est un signe extérieur. L'interdire n'empêche aucunement la femme d'être ce qu'elle est à l'intérieur. Si on veut améliorer le statut de la femme musulmane, lui interdire le voile ne sert à rien (sinon qu'à dégrader plus encore sa situation, en l'isolant davantage du reste de la société).

 

6. Interdire le voile, c'est stigmatiser une société, l'isoler davantage plutôt que l'intégrer, c'est ouvrir la voie aux racismes et aux intégrismes de toutes sortes. Autrement dit, rejetez l'Islam, et vous ferez monter l'Islamisme.

 

7. L'Etat doit être laïque, pas les citoyens. La laïcité des institutions de l'Etat doit permettre à chacun, quelle que soit sa culture et sa religion, de trouver sa place. C'est le principe d'Egalité, cher à la Constitution Française. Si les institutions sont laïques, c'est justement pour que les citoyens n'aient pas à le devenir.

 

8. On ne libère pas des individus contre leur gré. Tout comme un médecin ne soigne pas un patient contre son gré. Cette pratique, courante pendant l'époque coloniale, s'appelle le paternalisme. C'est la porte ouverte à toutes les dérives.

 

9. Le port du voile doit être et rester un choix personnel : Tout comme il est intolérable qu'on oblige des femmes à le porter, il est intolérable qu'on les y interdise. Et cela ne concerne pas que les musulmans : je n'ose plus sortir en cachant mes cheveux quand ils sont sales (le foulard n'est plus très à la mode, mais bien pratique quand même), et je n'ai plus le droit de venir au travail avec un bonnet quand il fait froid (j'ai eu une remarque de mon patron la dernière fois) !

 

10. Nous ne sommes pas mieux que les Musulmans : C'est le propre des Occidentaux que de faire la morale à tout le monde, mais leurs femmes sont-elles mieux loties que celles des musulmans ? Pas toujours... Il y a les violences conjugales, l'inégalité des salaires, les viols qui touchent une femme sur trois, la difficulté pour les femmes de concilier vie professionnelle et maternité (au Maroc, les entreprises sont obligées de fournir un services de crêche pour leurs employées, ici on en est loin... Quelle femme peut venir avec son enfant au travail ?), etc. Mais une des violences les plus dures faites aux femmes occidentales, ce sont les diktats de la beauté, entretenus par les médias (d'où le titre de mon billet) : on nous impose, à nous les femmes, d'être excessivement minces, et de ne pas vieillir. Ce "voile" est évidemment psychologique, et certaines ont heureusement l'intelligence de s'y opposer. Les autres deviennent des femmes objets, qui multiplient les régimes, dépensent des fortunes en temps et en argent pour embellir leur corps, mettent leur santé en danger à coups de bistouri, sont rongées de complexes et finissent par ne plus vivre que pour leur apparence, dans la peur de ne plus être désirables. Et les magazines regorgent d'astuces et de recommandations pour ne plus être grosse, ne plus être vieille, ne plus être laide, parce que oui, mesdames, vous êtes vieilles, grosses et laides ! Certaines femmes enceintes en viennent à vivre leur grossesse comme un drame : leur ventre grossit, elles prennent du poids, leur corps s'abime... Dès la naissance, elles tentent d'y remédier à grand coups de régimes et de fitness intensif, alors même qu'elles allaitent leur enfant (si celà n'abime pas trop les seins, bien entendu). Notez que l'on demande aux femmes d'être belles et attirantes, mais quand elles se font violer ensuite, on n'hésite pas à leur dire que c'est de leur faute. Le pire est que dans beaucoup de secteurs, on embauche les femmes en fonction de leur physique... Vous avez déjà vu des vendeuses, ou des hôtesses d'accueil, grosses et non maquillées ? A choisir, je trouve préférable de cacher son corps sous un voile, plutôt que d'être amenée à le transformer et à le malmener de la sorte. Porter le voile, n'est-ce pas aussi, pour certaines musulmanes, une façon de se protéger ?

 

11. Enfin, et pour lever tous doutes, ce n'est pas parce qu'on est contre l'interdiction du port du voile qu'on est pour le port du voile. Mais on choisit pour soi, pas pour les autres. Tout comme je fais le choix de ne jamais montrer mon décolleté ou mes jambes au-dessus de mes genoux (ce n'est pas par complexe, mais pour éviter des déboires avec certains hommes). Imagineriez-vous une loi qui obligerait ou interdirait une femme à montrer son décolleté ou ses genoux ?

 

 

 

 

Publié dans Société

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article