Talons hauts et féminité

Publié le par Marieke

 suri-cruise-talons-hauts.jpgCe post ne parle pas d'écologie, mais d'un fait de société qui m'énerve. La petite Suri (cf photo ci-contre), par chance, est une exception : rares sont les parents à faire porter des talons hauts à leur petite fille de trois ans. Il faut avouer que la fille de Tom Cruise est déjà une star, et il n'est certainement pas trop tôt pour habituer la pauvre enfant à son futur rôle de femme objet. Car la seule fonction des stars à la Hollywoodienne est d'être belles et glamour, égéries de la mode du moment, petites princesses à la tête d'une fortune à faire rêver toutes les lectrices de Voici. Argent, gloire, beauté. Et aucune vie privée, déjà à trois ans. Tellement navrant. Mais passons, et revenons au sujet : les chaussures de femme.

 

media--image-191825-article-ajust_650.jpg 

Combien avez-vous de chaussures dans votre armoire, mesdames, qui vous permettent de marcher sans avoir mal, de courir, de sauter, en d'autres mots, d'être libre ? Les pieds sont le seul lien que nous avons avec le sol, ce sont eux qui nous portent, qui nous permettent de nous mouvoir. Et que faisons-nous ? Nous les enfermons dans des chaussures inconfortables, qui nous rendent maladroites et nous permettent à peine de marcher. Et qui de surcroit sont particulièrement dangeureuses pour la santé : outre les risques de chute et d'entorse de la cheville, ces chaussures causent des problèmes au niveau du dos, des genoux, des muscles de la cheville, et déforment les pieds. Et peuvent faire terriblement mal !

 

talons.jpg

 

Alors pourquoi portons-nous ces chaussures qu'un observateur d'un autre monde trouverait certainement ridicules ? Parce qu'on dit qu'elles rendent la femme belle, qu'elles allongent la jambe, font de jolis pieds, qu'elles sont féminines. Parce qu'elles permettent de paraitre, et celà au mépris du bon sens.

 

Il est amusant de constater qu'à toutes époques, des femmes ont porté des artifices qui les entravaient : corsets en occident, pieds bandés en Chine, colliers allongeant le cou chez les femmes girafes de Birmanie, et de nos jours, jupes courtes et décolletés qui empêche la femme de se pencher en avant, longs ongles qui gènent la préhension... On ne trouve pas ça chez les hommes.

 

Pourquoi les femmes acceptent-elles de porter de tels artifices qui les handicapent au quotidien et marquent clairement leur infériorité par rapport aux hommes ? Parce que de tous temps, seules les riches bourgeoises, ou les nobles, celles qui ne devaient pas travailler aux champs ou effectuer de travaux difficiles, pouvaient se le permettre. Ainsi, porter un corset et avoir la peau blanche, puis de nos jours, marcher en jupe courte (ou en pantalon étroit, tout aussi inconfortable) avec des hauts talons et porter de longs ongles manucurés sont un signe d'aisance sociale, de richesse extérieure. Il n'est à notre époque pas bien vu d'imaginer qu'une femme puisse faire des travaux difficiles.

 

Pour ma part, j'ai envie d'être une femme libre de mes mouvements : je porte des chaussures plates, que je ne perds pas, et qui sont les plus confortables possibles (pas si simple à trouver), j'évite de porter des soutien-gorge (j'ai la chance d'avoir une poitrine petite et ferme (certains diront plate), j'en profite). Je porte autant que possible des vêtements dans lesquels je me sens bien, dans lesquels je peux  bouger, et que je n'ai pas peur d'abimer ou de salir. Je ne me maquille pas, je peux donc pleurer sans risques. J'ai des cheveux courts, que je ne m'embête pas à coiffer. Celà peut aller à l'encontre de certaines normes sociales, notamment au travail, mais tant pis. Il y a des choses auxquelles il faut oser dire non, même si on est la première, même si on est la seule. Et non, ça ne m'empêche pas de me sentir jolie.

Publié dans Société

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M

Bonsoir, je cherchais bêtement une image de pied féminin douloureux pour un travail et j'ai encore retardé celui-ci de quelques précieuses minutes afin de lire ce blog. J'y ai trouvé beaucoup de
correspondances (sujets, thèmes, même le nom, peut-être même les lieux...), c'est pourquoi j'écris ce message, sans véritable but sinon de dire que... j'aime bien, et je m'y reconnais beaucoup ^^
il y a trois ans, j'avais crée un livre sur les gestes écolos, destiné aux enfants. quand je l'aurai fait publié, je t'enverrai un exemplaire ^^ dommage que le dernier message date de l'année
passée!


Répondre